SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

 Propositions de thèses 2017

 Étude mécaniste et écophysiologique des transferts du carbone 14 aux poissons


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :




​Discipl​ines : biologie, médecine, santé - Environnement

Lieu de thèse : Cadarache

Date de début : octobre 2017



Compétences recherchées


  • Master 2 en biologie, écologie, écotoxicologie
  • Solides compétences en biologie, écologie, écotoxicologie, écophysiologie / maintien et expérimentation d'organismes vivants / outils d'analyses biologiques, biochimiques / modélisation, analyses statistiques



Sujet de thèse


Le projet de thèse vise à étudier les transferts trophique et abiotique du carbone 14 aux poissons. 

Des simulations mathématiques à l'aide de modèles mécanistes basés sur la biologie (théorie du Budget Energétique Dynamique) permettront de prédire ces transferts sous différents scénarios d'exposition et d'en évaluer la gamme de variation entre espèces représentatives des cours d'eau français. Des expériences menées au laboratoire permettront de mieux quantifier l'intensité des transferts aux poissons selon l'abondance et la nature du carbone 14 présent dans l'eau (nourriture, forme particulaire ou dissoute, organique ou minérale) et en fonction des facteurs environnementaux (température, disponibilité de la nourriture) et physiologiques (âge, taille...). Ces travaux pourront être complétés par des expériences sur le terrain (encagement). Avec le tritium (3H), le carbone 14 contribue majoritairement à la dose radiologique annuelle potentiellement reçue en consommant les poissons capturés à proximité d'une CNPE. Pourtant, les transferts sont rarement abordés d'un point de vue mécaniste et l'évaluation de leur impact environnemental demeure soumise à une forte incertitude. 

La démarche vise à promouvoir une plus grande pertinence physiologique et écologique dans l'évaluation des transferts de carbone 14 aux poissons, composants du régime alimentaire de l'homme. ​