SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

 Propositions de thèses 2017

 Rôle des facteurs génétiques et épigénétiques dans les mécanismes de reprotoxicité observés chez le Danio rerio après irradiation chronique à des débits de dose de niveau environnemental


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :




​Disciplines : Biologie, médecine, santé - Environnement

Lieu de thèse : Cadarache

Date de début : octobre 2017



Compétences recherchées


  • Master en toxicologie/écotoxicologie
  • Compétences en physiologie et biologie moléculaire



Sujet de thèse


Parmi, les défis scientifiques de l'IRSN, l'acquisition de connaissances relatives aux effets de l'irradiation gamma sur les écosystèmes répond à une forte demande sociétale. Les lacunes de connaissances sur les effets de l'irradiation chronique à des doses proches des conditions environnementales poussent l'IRSN à développer depuis de nombreuses années, différents axes de recherche. 

Le projet proposé est focalisé sur la réponse d'un poisson modèle, le Danio rerio, et concerne le domaine des faibles doses d'irradiation gamma. La revue bibliographique montre d'un part que l'irradiation conduit à la perturbation de la fonction de reproduction (développement, fécondité...) et d'autre part, que les mécanismes d'action toxique sont encore mal connus. Ainsi, ce projet utilise les approches moléculaires, telles que la mesure de l'expression de gènes, la génotoxicité, l'histopathologie pour identifier ces mécanismes d'action. Il se focalise sur le rôle des facteurs génétiques et épigénétiques couplés à l'étude des effets mesurés à l'échelle de l'individu. Ces approches mutli échelles complémentaires seront associées à un contexte d'irradiation réaliste, prenant en compte la radiosensibilité des stades biologiques (embryon, larve, adulte) et la transmission de ces effets à la descendance, non encore explorées chez un vertébré tel que le poisson. 

Le projet se propose de répondre à 4 questions scientifiques : 
  • Q1 : les mécanismes de radiotoxicité sont-ils différents entre les faibles et les fortes doses ? les réponses obtenues devraient permettre de mieux caractériser les limites du domaine des faibles doses 
  • Q2 : la radiosensibilité est-elle dépendante du sexe, du stade de vie (stade précoce versus adulte) ? 
  • Q3 : l'existence d'effets transgénérationnels peut-elle être démontrée après irradiation y chronique et quel est le rôle joué par les facteurs génétiques et épigénétiques 
  • Q4 : les effets observés sont-ils réversibles ?