SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Les unités de recherche

Laboratoire de recherche sur les transferts des radionucléides dans l'environnement (LRTE)

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :


Dernière mise à jour en décembre 2016

 

Le Laboratoire de Recherche sur les transferts des radionucléides dans l’environnement (LRTE) est situé à Cadarache, dans les Bouches du Rhône. Dirigée par Rodolphe Gilbin, l’équipe est constituée de 12 chercheurs et ingénieurs, deux techniciens, une assistante et accueille actuellement 2 doctorants et 3 post-doctorants.

 


Contexte et thématiques de recherche

 

    Le LRTE est rattaché au directeur de l'Environnement au sein du Pôle « radioprotection, environnement, déchets et crise » (PRP-ENV). Les missions générales de ce laboratoire sont de décrire, analyser et modéliser les transferts et les flux spatio-temporels de radionucléides dans un ensemble continu associant les bassins versants et le milieu marin.

     

    Le LRTE mène des études et des recherches dans le but de caractériser l'exposition des organismes vivants aux polluants issus des activités nucléaires (substances radioactives et substances chimiques stables associées) dans les bassins versants et les écosystèmes marins qui en constituent l'exutoire, que ce soit en situation de fonctionnement normal des installations ou en situation post-accidentelle. La démarche allie des observations in situ (ex. Observatoire des Sédiments du Rhône, embouchure du Rhône, rade de Toulon, zone contaminée de Fukushima…), des approches expérimentales et l'élaboration de modèles phénoménologiques.


 

Axes de recherche

 

Les projets de recherche du LRTE sont menés dans le cadre des axes programmatiques 3 et 4 de l’Unité de recherche Environnement de l’IRSN, qui ont notamment pour but de disposer de compétences et connaissances en termes d’évaluation prédictive ou rétrospective de l’impact des substances radioactives sur l’Homme et les écosystèmes.

Ces missions se déclinent dans une approche pluridisciplinaire selon les actions suivantes :

  • études sur le terrain de l'évolution spatiale et temporelle de la concentration en radionucléides dans l'environnement afin de : 1) établir les contributions des différentes sources de radionucléides au marquage de l'environnement ; 2) identifier et quantifier les mécanismes physiques, chimiques et biologiques qui gouvernent l'état radiologique de l'environnement ; 3) prévoir, par la connaissance des évènements majeurs influant sur la distribution des radionucléides, les concentrations maximales potentielles dans l'environnement ; 4) évaluer la sensibilité radiologique des différents milieux affectés directement ou indirectement par des apports de radionucléides ;
  • étude des principaux mécanismes influençant le piégeage, la dispersion et la biodisponibilité des radionucléides naturels et artificiels, le cas échéant associés à des polluants chimiques ;
  • développement de modèles conceptuels et empiriques permettant la description et la prévision des transferts et des concentrations des radionucléides dans les bassins versants et le milieu marin, résultants de rejets en situation  normale ou accidentelle ;
  • développement de méthodes et d'outils permettant de quantifier les incertitudes et le niveau de confiance des modèles ;
  • participation à des études de laboratoire et/ou de terrain à des fins d'enrichissement des bases de données et de validation des modèles développés ;
  • participation aux programmes d'études et d'expertise pour la gestion des situations post-accidentelles, notamment en ce qui concerne la modélisation des transferts des radionucléides dans les milieux terrestres, aquatiques continentaux et marins ;
  • participation aux travaux relatifs à l'évaluation du risque écologique lié à la présence de polluants issus des activités nucléaires ;
  • mise à disposition de compétences techniques dans le cadre de l'organisation de crise de l'IRSN.

 

Chercheurs et ingénieurs

Mireille Arnaud, ingénieure chercheuse

Karine Beaugelin-Seiller, ingénieure chercheuse

Patrick Boyer, ingénieur chercheur

Sabine Charmasson, ingénieure chercheuse

Claire Della-Vedova, ingénieure chercheuse

Céline Duffa, ingénieure chercheuse

Frédérique Eyrolle-Boyer, ingénieure chercheuse

Rodolphe Gilbin, chef de laboratoire

Séverine Le Dizes-Maurel, ingénieure chercheuse

Hugo Lepage, ingénieur chercheur

Valérie Nicoulaud-Gouin, ingénieure chercheuse

Hervé Thébault, ingénieur chercheur


Techniciens

Franck Giner, technicien

David Mourier, technicien

 

Doctorants et post-doctorants

Léa Beaumelle, post-doctorante

Loïc Ducros, doctorant

Thomas Ferracci, doctorant

Maud Naulier, post-doctorante

Junwen Wu, post-doctorant

 


Équipements et techniques


Le LRTE bénéficie d'équipements de terrain pour le prélèvement en mer et rivière (eau, sédiments, plancton), en milieu terrestre (carottier, pluviomètres), l'instrumentation in situ (courantomètres, altimètres, sondes multi-paramètres) ainsi que de la plateforme Ecoritme (Ecotoxicologie des rayonnements ionisants et métaux traces)  pour les développements expérimentaux et analytiques nécessaires aux recherches menées.

 


Partenariats et réseaux de recherche

Les activités du LRTE s'inscrivent dans le cadre de l'avancée des programmes de recherches propres à l’IRSN, ou sont réalisées pour le compte de ou en collaboration avec divers organismes sur le plan national ou international (projets européens…) :


Publications et thèses

Programme de recherche

Logiciels utilisés

Contact

IRSN/PRP-ENV/SERIS
Laboratoire de modélisation pour l'expertise environnementale
BP 3
13115 Saint-Paul-Lez-Durance Cedex
 
Tél : +33 (0)4 42 19 96 00