SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

L’uranium dans le milieu naturel, des origines jusqu'à la mine.


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

B. Bonin, P.L. Blanc L'Uranium, de l'environnement à l'homme, EDP Sciences, Les Ulis (France). collection IPSN Chapitre 1 - p.7-41

Type de document > *Ouvrage/Contribution ouvrage (papier ou CD-Rom)

Mots clés > uranium

Unité de recherche > IRSN/DEI/SARG/LETS

Auteurs > BLANC Paul-Louis

Date de publication > 01/11/2001

Résumé

Origine de l'uranium Découvert en 1789 par Klaproth, 92ème élément de la table périodique, l'uranium est l'élément le plus lourd présent naturellement* sur Terre. À l'état pur, c'est un métal gris et dur, très dense (sa masse volumique est de 19 g cm3), avec une température de fusion de 1133°C. Le noyau d'uranium est un assemblage de plus de 230 nucléons. La physique nucléaire prédit que les noyaux lourds sont plutôt instables, un peu à la manière d'un château de cartes, d'autant plus fragile qu'il comporte plus de cartes. Comment un édifice constitué de 92 protons et de plus de 140 neutrons a-t-il pu se construire, et perdurer jusqu'à nos jours ? * Mis à part d'infimes traces de plutonium que l'on peut détecter dans les minerais d'uranium (le rapport massique 239Pu/238U est voisin de 10 11). Il provient de la capture de neutrons par 238U issus de la fission spontanée de cet isotope de l'uranium.