SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Normal faulting in chalk: tectonic stresses vs. compaction-related polygonal faulting.


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

C. Hibsch, J. Cartwright, D.M. Hansen, P. Gaviglio, G. André’, M. Cushing, P. Bracq, P. Juigne, P. Benoit & J. Allouc.

VAN RENSBERGEN, P., HILLIS, R.R., MALTMAN, A.J. & MORLEY, C.K. (eds) - Subsurface Sediment Mobilization. Geological Society, London, Special Publications, 210, 291-308.

Type de document > *Article de revue

Mots clés > faille/fracture, séismes

Unité de recherche > IRSN/DEI/SARG/BERSSIN

Auteurs > CUSHING Edward

Date de publication > 15/12/2003

Résumé

Cette publication décrit les failles normales de la craie largement représentées en diverses localités en France et au Royaume Unis. Ces failles sont caractérisées par une large distribution en direction à chaque site d’observation. Elles affectent seulement les niveaux de la craie et ne semblent pas être connectées aux structures qui recoupent les formations sous et su-jacentes. Ces structures peuvent avoir deux origines : (1) une tectonique polyphasée impliquant des états de contraintes très différents ou (2) un seul épisode de déformation dans lequel les failles accommodent les déformations dues à la compaction des sédiments. Des analyses microstructurales et pétrographiques sont en accord avec la seconde interprétation. En particulier l’association de calcite et de minéralisation de marcassite dans les plans de fracture et les failles et la répartition des silex dans les failles précoces suggèrent l’initiation et la propagation de ces failles à des stades très précoces d’enfouissement et de compaction dans les sédiments crayeux. Une analogie est proposée entre ces observations à l’échelle de l’affleurement et les failles « polygonales » observées en sismique dans les séries crayeuses sur les marges continentales passives. L’origine de ces structures peut être mise en relation avec l’expulsion de fluides interstitiels à un stade précoce de déformation suivi par des phénomènes de pression-dissolution qui peuvent réactiver ces failles polygonales précoces héritées jusqu'à l’actuel .