SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Evaluation des vitesses de dépôt sec des aérosols en milieu urbain : utilisation de la fluoresceine et du 7Be comme traceur du dépôt


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :


Titre du congrès :CFA 2006 - 22ème Congrès Français sur les Aérosols
Ville du congrès :Paris
Date du congrès :29/11/2006

Type de document > *Congrès/colloque

Mots clés >

Unité de recherche > IRSN/DEI/SECRE/LRC

Auteurs > CONNAN Olivier, GERMAIN Pierre, HEBERT Didier, MARO Denis, ROZET Marianne, SOLIER Luc

Date de publication > 30/11/2006

Résumé

Dans le cadre de ses recherches, l'IRSN étudie le dépôt sec des aérosols en milieu rural autour d'une installation nucléaire (AREVA La Hague) et en milieu urbain. En effet, en cas d'émission de radionucléides sous forme d'aérosols (accident nucléaire, acte terroriste...), l'IRSN doit être à même d'apporter les informations nécessaires à la quantification de l'impact qui en résulterait. En milieu urbain, l'IRSN participe au projet PRIMEQUAL appelé « SaliFa» dont l'objectif est de mieux comprendre les mécanismes physiques à l'origine de l'encrassement des façades de bâtiment. Diverses équipes collaborent au projet SaliFa. Le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB), le Complexe de Recherche Interprofessionnel en Aérothermochimie (CORIA) et l'Ecole Centrale de Nantes (ECN) interviennent pour les aspects bâtiment (supports étudiés), micrométéorologie et simulations numériques. Pour cette étude, il s'agit de déterminer les vitesses de dépôt sec d'aérosols sur différents types de substrats (verres et enduits de façade). Deux types d'expériences ont été mises en ½uvre sur un même site. Deux campagnes dites « courtes » utilisant la fluorescéine comme traceur ont permis d'évaluer les vitesses de dépôt des particules sur différentes surfaces. Une campagne de mesures dite « longue » utilisant le 7Be comme traceur du dépôt a permis après plusieurs mois d'exposition des substrats à des conditions urbaines réelles d'accéder aux vitesses de dépôt. Les résultats ainsi obtenus par une approche totalement expérimentale et par une méthode utilisant l'aérosol naturel 7Be sont en bon accord.