SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Sensibilité comparée de deux sites nucléaires : cas des productions agricoles contaminées par voie foliaire (rejet chronique) Projet SENSIB


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

C. MERCAT - C.VASSAS
Rapport DEI/SESURE n°2005-34

Type de document > *Rapport/contribution à GT (papier ou CD-Rom)

Mots clés > agriculture, animaux, césium, cobalt, iode, rejets, sensibilité, strontium, végétaux

Unité de recherche > IRSN/DEI/SESURE/LERCM

Auteurs > MERCAT-ROMMENS Catherine

Date de publication > 19/05/2006

Résumé

Cette étude s’inscrit dans le cadre du projet SENSIB. Le principe est de mettre en place une démarche qui permette de comparer la sensibilité de deux sites en cas de rejet de radionucléides ; à titre d’illustration les sites de Marcoule et de La Hague sont considérés. On s’intéresse ici au cas des productions agricoles contaminées par voie foliaire lors d’un rejet chronique atmosphérique. Chaque site est caractérisé par des productions végétales et animales spécifiques. Les calculs d’activités donnent une information sur la sensibilité des produits (activités massiques et surfaciques) et sur la sensibilité des communes (activités totales). La contamination est supposée s’effectuer uniquement par transfert foliaire. Les radionucléides étudiés sont le césium 137, le cobalt 60, le strontium 90 et l’iode 131. Pour le césium 137 et le cobalt 60, l’environnement agricole du site de Marcoule apparaît globalement plus sensible que celui de La Hague, au sens où l’activité totale en becquerels exportée par les productions agricoles produites sur la zone des 10 km autour du site est plus importante à Marcoule qu’à La Hague. Pour le strontium 90 et pour l’iode 131, les deux environnements agricoles sont globalement équivalents. Cette étude qui a privilégié la prise en compte des spécificités régionales montre que les facteurs de sensibilité clés sont respectivement la situation topographique pour le dépôt, le facteur de translocation et le rendement cultural pour les productions végétales et la ration alimentaire et le facteur de transfert pour les productions animales.

Laboratoire

le laboratoire impliqué dans ce travail

Texte complet