SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Corrections dues aux coincidences vraies pour des détecteurs de spectrométrie gamma de gros volumes.


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Barker Evelyne, Bouisset Patrick, Cagnat Xavier, Kerlau Gilles, Mekhlouche Djamel
Journées de spectromètrie X et Gamma 2002, INSTN Saclay, 15-17 octobre 2002.

Bulletin du Bureau National de Métrologie, Vol 2003-2, N°123, ISSN 0982-2232 (2003) 218-223

Résumé

La mesure par spectrométrie gamma d’échantillons de l’environnement a été adaptée aux faibles niveaux d’activités rencontrés : une mesure au contact du détecteur est nécessaire pour optimiser l’efficacité de détection. Le développement technologique a abouti à des dimensions de cristal de germanium plus grand que ceux rencontrés il y a 10 ans. Ces évolutions ont mis en évidence des phénomènes jusqu’ici peu visible : les effets de coïncidences vraies de deux (ou plus) photons du schéma de décroissance de certains radionucléides comme 134Cs, 110Agm, 214Bi, 60Co, etc. L’énergie des photons émis successivement est sommée pendant le temps de résolution du détecteur. Ces effets de coïncidences se produisent quelque soit la matrice étudiée puisqu’ils sont directement liés à une caractéristique physique du radionucléide. Les facteurs correctifs à appliquer pour corriger de ce phénomène les activités obtenues par la mesure sur des détecteurs de gros volumes sont présentés dans le cas de différents radionucléides rencontrés lors de la mesure d’échantillons de l’environnement.