SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Installations d’irradiation neutronique de référence au Laboratoire d’Etudes et de Recherches en Dosimétrie Externe de l’IRSN


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Ph. Alexandre, T. Bolognese-Milstajn, V. Gressier, G. Pelcot, J.L. Pochat, L. Van-Ryckeghem
Congrès SFRP, Tours, 19-21 juin 2001

Résumé

Les activités de métrologie du Laboratoire d’Etudes et de Recherches en Dosimétrie Externe (LRDE) de l’Institut de Protection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) (activités de type Centre d’Etalonnage Agréé COFRAC et détention de références dans le domaine de la métrologie des neutrons) sont en passe d’être reconnues par un statut de « Laboratoire Associé au Bureau National de Métrologie ».

Le Laboratoire dispose d’ores et déjà, sur le Centre de Cadarache, d’installations utilisées pour améliorer la radioprotection des travailleurs exposés aux rayonnements neutroniques dans les installations nucléaires :

  • des sources 241Am-Be, 252Cf et (252Cf + D2O/Cd), pour lesquelles le laboratoire est accrédité par le COFRAC,
  • le dispositif CANEL qui, à partir de la modération des champs neutroniques produits par deux accélérateurs électrostatiques de 150 kV et 400 kV, permet d’obtenir des « spectres réalistes » variés et mieux adaptés aux situations existantes auprès de postes de travail ou dans les centrales nucléaires,
  • un empilement thermique SIGMA fournissant un champ de rayonnement neutronique présentant une forte composante de neutrons thermiques.

Afin de disposer d’un ensemble complet de références neutroniques, un accélérateur électrostatique tandem de 2 MV produisant des neutrons monocinétiques est en cours d’acquisition par le LRDE.

Cet accélérateur produira des champs de neutrons monoénergétiques de qualité métrologique entre 2 keV et 19 keV avec des débits de fluence requis pour la dosimétrie des neutrons et la radioprotection, et offrira la possibilité de travailler en faisceau pulsé.

Cet accélérateur sera installé dans un nouveau bâtiment et sa mise en fonctionnement est prévue courant 2003.