SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Modélisation de l'imprécision sur l'estimation dosimétrique prospective pour une exposition interne à l'uranium


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Titre de la revue : Health Physics Volume : 96 N° : 2 Pagination : 144-154 Date de publication : 01/02/2009

Type de document > *Article de revue

Mots clés > coefficient de dose, dosimétie interne, statistiques, uranium

Unité de recherche > IRSN/DRPH/SDI/LEDI

Auteurs > BLANCHARDON Eric, CHOJNACKI Eric, DAVESNE Estelle, PAQUET François

Date de publication > 01/02/2009

Résumé

Le calcul dosimétrique suivantune exposition interne est réalisé grâce à des modèles biocinétiques et dosimétriques. Dans le cas d'un calcul prospectif, la dose à l'organe ou la dose efficace résultant d'une exposition potentielle peuvent être calculées en utilisant ces modèles. Cependant, il est connu qu'une incertitude significative est associée à ce calcul à cause de la variabilité des cas individuels et du possible manque de connaissances de certains des paramètres influençant le calcul. Cette incertitude a été étudiée dans differents cas en modélisant l'incertitude sur les paramètres des modèles par des distributions de probabilité et en propageant cette incertitude sur la dose en utilisant des techniques Monte-Carlo. Cependant, alors que les distributions de probabilité sont bien adaptées à la modélisation de la variabilité connue d'un paramètre, elles peuvent conduire à une sous-estimation non réaliste de l'incertitude lorsque celle-ci est due à un manque de connaissance sur certains paramètres d'entrée. Dans cet article, nous présentons une technique mathématique, basée sur la théorie de Dempster-Shafer, qui permet de modéliser une connaissance imprécise. Nous avons appliqué cette méthode au calcul dosimétrique prospectif suivant une contamination par inhalation de poussières d'uranium provenant du cylce du combustible nucléaire quand ces propriétés physico-chimiques ne sont pas précisemment connues. Les résultats montrent une augmentation de l'estimation de l'incertitude en comparaison avec les méthodes probabilistes classiques. Cette méthode de Dempster-Shafer peut être appliquée de manière favorable dans le domaine de la dosimétrie interne prospective pour estimer de manière plus réaliste l'incertitude résultant d'une connaissance imprécise des paramètres du calcul de dose.