SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Biokinetic models for rats exposed to repeated inhalation of uranium: implications for the monitoring of nuclear workers


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Titre de la revue : Radioprotection Volume : 41 N° : 1 Pagination : 85-96 Date de publication : 01/03/2006

Type de document > *Article de revue

Mots clés >

Unité de recherche > IRSN/DRPH/SRBE/LRTOX

Auteurs > BLANCHARDON Eric, CHAZEL Valérie, CLARAZ-DONNADIEU Marie, MONLEAU Marjorie, PAQUET François

Date de publication > 01/03/2006

Résumé

Modèles biocinétiques chez le rat exposé à une inhalation répétée d'uranium : application à la surveillance des travailleurs du nucléaire. Les modèles dosimétriques de la Commission internationale de protection radiologique (CIPR) permettent de calculer les coefficients de dose et les fonctions de rétention et d'excrétion utilisés pour l'estimation de la dose engagée suite à une inhalation chronique ou accidentelle d'aérosols radioactifs. La première source d'erreur dans l'estimation dosimétrique pour la surveillance de routine des travailleurs du nucléaire est l'inconnu sur la ou les dates d'incorporations. Aussi, les deux hypothèses le plus couramment utilisées pour estimer une dose résultant d'une incorporation à une date inconnue sont testées expérimentalement à partir d'un modèle d'inhalation répétée chez le rat. L'incorporation théorique calculée à partir des mesures de rétention pulmonaire est relativement fiable quelle que soit l'hypothèse choisie. L'incorporation théorique calculée à partir des mesures des excréta dépend du choix de l'hypothèse et du profil de contamination.