SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

« Nous, on ne sous-traite pas ! »


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :


Titre du congrès :Ouvriers et employés à "statuts" d'hier à aujourd'hui
Ville du congrès :Nantes
Date du congrès :16/06/2008

Type de document > *Congrès/colloque

Mots clés >

Unité de recherche > IRSN/DSR/SEFH

Auteurs > PONNET Marie

Date de publication > 17/06/2008

Résumé

Cette communication aura pour objectif de présenter les grandes évolutions récentes qui ont modifié l'environnement de la SNCF et influencé les modes de relations entre les entités internes. Cette recherche qualitative repose sur des entretiens menés au sein des services de la SNCF, des analyses d'accidents et sur des observations de chantiers de maintenance. Nous présenterons les changements économiques, politiques et organisationnels directement liés aux évolutions récentes de la maintenance et de la sous-traitance dans cette entreprise. Nous montrerons que le phénomène de sous-traitance n'est pas récent mais qu'il prend de nouvelles formes et dépasse le cadre strict de l'entreprise. En effet, les logiques économiques et contractuelles induisent des relations internes dont certaines peuvent être apparentées à de la sous-traitance. Ainsi, à l'intérieur d'une même entreprise se côtoient des relations de sous-traitance reconnues comme telles et d'autres qui s'y apparentent. C'est pourquoi notre recherche porte sur ce que nous avons appelés « la sous-traitance interne » et « la sous-traitance externe ». Travailler sur les effets de la sous-traitance sur la sécurité des hommes et la sureté des installations, c'est s'intéresser à l'action des hommes, à la coordination, à la coopération mais aussi à la surveillance, au contrôle dans les relations entre des groupes professionnels. Ce sont ces modes de relations entre agents d'entités différentes en tant que constructeur de sécurité et de sûreté qui doivent être saisis et appréhendés.