SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Mesure du taux de renouvellement d'un aérosol dans une enceinte ventilée.


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

C. Prevost, L. Paugam DESS SAGA Université Paris XII, Laboratoire de Physique des aérosols et transfert des contaminations, J.C Laborde, 17ème congrès français sur les aérosols CFA 2001, 11 et 12 décembre 2001.

Type de document > *Congrès/colloque

Mots clés > ventilation et filtration, aérosols-méthodes de mesures

Unité de recherche > IRSN/DSU/SERAC/LECEV

Auteurs > [et al.], LABORDE Jean-Claude, PREVOST Corinne

Date de publication > 11/12/2001

Résumé

Dans le cadre de la qualification d’un nouveau dispositif de comptage d’aérosols fluorescents en temps réel, une étude particulière est menée au sein du LECEV (DPEA/SERAC) ; outre la qualification du système de détection lui-même, l’objectif principal de ces travaux consiste à déterminer l’évolution du comportement aéraulique d’aérosols de différentes tailles lorsqu’ils sont produits à l’intérieur d’une enceinte ventilée, de dimensions réduites. Il s’agit de suivre l’évolution temporelle et spatiale de la concentration en aérosols marqués à la fluorescéine sodée, émis dans différentes configurations du soufflage et de l’extraction de l’enceinte. Très peu d’études ont été menées sur un tel sujet car aucune technique commerciale fiable de détection spécifique ne permet d’étudier des phénomènes à cinétique rapide, en particulier celui de la décroissance de la concentration particulaire lors de la phase d’arrêt de l’injection d’aérosols de fluorescéine sodée. En effet, la technique de fluorimétrie classiquement mise en œuvre dans un grand nombre d’expérimentations ne délivre qu’une mesure de la concentration intégrée sur toute la durée du prélèvement. L’une des caractéristiques principales de la ventilation de l’enceinte, le taux de renouvellement d’air, est déterminée par la technique de traçage à l’hélium pour les différentes configurations étudiées. Quant à l’interprétation des données acquises par le dispositif de détection spécifique, elle permet d’accéder au taux de renouvellement global des aérosols dans l’enceinte, paramètre incluant le débit de fuite des aérosols soumis aux différents mécanismes de dépôts sur les parois de l’enceinte. Les résultats expérimentaux obtenus dans certaines configurations de la ventilation et pour des diamètres aérodynamiques d’aérosols compris entre 3 et 10 µm, sont comparés aux valeurs déduites d’un modèle descriptif du transfert d’un aérosol dans un espace confiné lorsque la ventilation est homogène. Afin d’apporter des éléments complémentaires dans la compréhension des principaux phénomènes qui régissent le comportement spécifique des aérosols dans cette enceinte expérimentale, plusieurs essais concernant la mesure des taux de dépôts aux parois sont commentés dans la communication proposée.