SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Étude in situ du lessivage des aérosols nanométriques à supermicroniques


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

28e congrès sur les aérosols CFA 2013 / 23-24 janvier 2013, Paris

Type de document > *Congrès/colloque

Mots clés >

Unité de recherche > IRSN/DEI/SESURE/LERCM

Auteurs > DEPUYDT Guillaume, MASSON Olivier, BRENGUIER Jean-Louis

Date de publication > 23/01/2013

Résumé

Le lessivage des aérosols atmosphériques par les précipitations est un processus de dépôt particulièrement efficace sur des courtes échelles de temps. L’efficacité de ce phénomène est cependant relativement méconnue en conditions in situ, en particulier pour les particules de taille nanométrique. Sur des sites aux conditions climatiques et d’empoussièrement distinctes et durant plusieurs mois, les données pluviométrique et granulométrique ont été mesurées toutes les minutes à l’aide d’un disdromètre laser PARSIVEL associé à un granulomètre (optique ou électrique selon le site). Les coefficients de lessivage pour des aérosols d’un diamètre compris entre 5 nm et 32 μm sont calculés par rapport aux données enregistrées avant la pluie et celle en fin d’évènement selon une approche qualifiée de macroscopique. La classification des pluies présentée permet une bonne différenciation du potentiel de lessivage d’une classe de pluie par rapport à une autre. Le type de milieu, avec son niveau d’empoussièrement moyen, n’a cependant pas d’impact sur le potentiel de lessivage pour une taille de particules donnée. Une méthode qualifiée d’intra-évènementielle est également présentée pour s’affranchir des biais induits par l’approche macroscopique. En ne gardant que les périodes où le lessivage est le processus prédominant, les relations entre coefficients de lessivage et caractéristiques des précipitations (notamment l’intensité pluviométrique) seront étudiées.