SharePoint
Aide
 

La radioécologie

Les origines des radionucléides

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

L'homme est exposé en permanence à des rayonnements d'origine naturelle et artificielle. 

 

La radioactivité naturelle

Parmi les 340 atomes différents présents dans la nature (appelées plus précisément « nucléides »), 70 sont radioactifs. Ces radionucléides sont présents dans tous les milieux de l'environnement… y compris l'homme.

 Echantillon

 Activité (ordre de grandeur)

Radionucléides prédominants

Air extérieur

entre 1 et 100 Bq/m²

Radon 222

Air des maisons

entre 10 et 10 000 Bq/m²

Radon 222 

Terrain sédimentaire

1 000 Bq/kg

Uranium 238, thorium 232 et leurs descendants, potassium 40

Terrain granitique

3 000 Bq/kg

Uranium 238, thorium 232 et leurs descendants, potassium 40

Eau de mer

 13 Bq/l

Potassium 40

Eau minérale

entre 2 et 4 Bq/l

Potassium 40

Lait
Pomme de Terre

50 Bq/kg
150 Bq/kg

Potassium 40

Homme

120 Bq/kg

Potassium 40, carbone 14

 

La radioactivité artificielle

1. Les essais atmosphériques d’armes nucléaires

Lors des explosions, des radionucléides (tritium, ruthénium 106, césium 137, strontium 90...) ont été propulsés dans la haute atmosphère puis se sont déposés sur les continents et les océans de manière relativement homogène. En 35 ans, ces essais atmosphériques ont libéré une quantité de radionucléides équivalente à 500 fois les rejets de l'accident de Tchernobyl.

2. Les accidents d'installations nucléaires

Lors de l’accident de Tchernobyl, les radionucléides se sont déposés sur l’ensemble du continent européen (iode 131, césium 137, césium 134, ruthénium 106…).

3. Les rejets contrôlés de l'industrie nucléaire

Les installations nucléaires (centrales électronucléaires, usines de traitement des combustibles irradiés…) sont autorisées à rejeter de manière contrôlée des radionucléides dans les fleuves ou la mer (rejets liquides) et dans l'air (rejets gazeux).

 

Dans les rejets liquides

Dans les rejets gazeux

Réacteur nucléaire

tritium, cobalt 60, manganèse 54, argent 110, antimoine 124, iode 131, césium 137   krypton 85, xénon 133, iode 131, tritium, carbone 14

Usine de traitement 

 tritium, césium 137, ruthénium 106, strontium 90, antimoine 125, iode 129, carbone 14 tritium, krypton 85, iode 129, xénon 133, carbone 14

4. La chute de satellites

Plusieurs satellites dotés d’une source d’énergie nucléaire ont chuté. En 1964, la rentrée d’un satellite dans l'atmosphère, au-dessus de l'océan indien, a dispersé du plutonium 238 sur l’ensemble du globe. Des traces de ce radionucléide sont détectées sur le territoire français.

Page 1 de 234