SharePoint
Aide
 

Quelles sont les mers surveillées par l’IRSN ?

De même que l’atmosphère et le continent, les différentes mers qui bordent l’hexagone sont surveillées par l’IRSN.

Air, eau, sol, aliments : l’Institut assure, sur tout le territoire national, une veille permanente des niveaux de radioactivité. Il surveille également le milieu marin de la métropole et des Drom-Com, et donc la radioactivité de l’eau de mer, des sédiments, de la flore et de la faune. Sur les côtes de l’Hexagone, une quinzaine de stations de prélèvement assurent cette mission, toute l’année.

Dans une station sous influence, l’institut recherche des radionucléides artificiels pour détecter tout rejet anormal. Dans une station de référence, quelques radionucléides artificiels sont surveillés, comme le tritium et d’autres éléments connus pour leur rémanence (notamment le césium 137, toujours présents depuis l’accident de Tchernobyl ou les essais atomiques aériens). Ce suivi de l’état de l’environnement marin loin des installations constitue une ligne de base qui nous permettrait d’évaluer au mieux les conséquences d’un accident majeur comme celui de Fukushima.

Les 23 stations de surveillance marine de l’IRSN © Hervé Bouilly/IRSN - Source IRSN

 

> Pour plus d'information

Vous souhaitez qu'un nouveau thème soit traité dans notre FAQ ?

Faites-nous part de vos suggestions pour enrichir cette rubrique.

Envoyer