SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire
Avis de l'IRSN sur les modalités de réparation de la pénétration de fond de cuve n°4 du réacteur n°1 de la centrale nucléaire de Gravelines
Date de publication :09/07/2013

En septembre 2011, EDF a découvert une fissure sur une pénétration située en fond de cuve (PFC) du réacteur de Gravelines 1. Ceci est le premier cas de fissuration sous contrainte rencontré sur une PFC ayant subi un traitement thermique de détensionnement.

 

Ne disposant alors d’aucune technique de réparation éprouvée, EDF a choisi d'obturer temporairement la PFC pour isoler du fluide primaire la partie défaillante, afin de pouvoir redémarrer le réacteur moyennant la mise place d'un système de détection en continu de très faible fuite.

 

Courant 2012, EDF a défini les modalités d'une opération de réparation consistant à prélever la PFC pour expertise et à obturer la traversée correspondante. A la demande de l'ASN, l'IRSN a examiné les principes de cette réparation et a considéré que ceux-ci permettront de restaurer le niveau de sûreté initial de la cuve.

En direct sur twitter
23/02/2018 - 15:00 @radioprotection A voir dans le magazine Repères n°36: Physicien médical, le garant des niveaux de référence diagnostiques… https://t.co/2i8DQonp57
22/02/2018 - 10:05 @IRSNFrance Jean-Christophe Niel, DG @IRSNFrance auditionné @AssembleeNat dans le cadre de la commission d'enquête sur la sûre… https://t.co/SRqeTQtFrp
22/02/2018 - 10:03 @IRSNFrance RT @AssembleeNat: A 9 heures, la CE sur la sûreté et #SecuriteNucleaire auditionne jean-Christophe Niel, DG @IRSNFrance, puis à 10h15, Mari…
S'abonner aux flux Twitter de l’IRSN
Base de connaissances