SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire
Avis de l’IRSN sur les évolutions du projet Cigéo depuis le Dossier 2009, au stade du jalon "Jesq03"
Date de publication :06/12/2013

 

A la demande de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), l’IRSN a examiné le dossier de l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra), présentant les évolutions depuis 2009 du projet de Centre industriel de stockage géologique (Cigéo), notamment pour ce qui concerne la sûreté en phase d’exploitation de l’installation. Ce dossier a constitué une étape préparatoire à l’élaboration des éléments présentés par l’Andra en support au début public de 2013.

 

A l’issue de l’analyse de ce dossier, l’IRSN estime que les évolutions présentées vont globalement dans un sens favorable à la sûreté en phase d’exploitation du stockage, notamment la conception des liaisons surface-fond, en particulier la descenderie « bi-tube » et les dispositions de maîtrise des risques d’incendie spécifiques à l’installation Cigéo. De même, l’Andra a renforcé certains choix structurants en matière d’architecture du stockage (faisceau de deux galeries de liaison dans la zone de stockage MA-VL, séparation physique des zones d’activité nucléaires et de travaux, minimisation du nombre d’interfaces entre ces zones), ce qui contribue à une meilleure maîtrise des risques liés à la concomitance d’activités nucléaires et de travaux dans les ouvrages souterrains, risques précédemment soulignés par l’IRSN à l’issue de l’examen du « Dossier 2009 ». En outre, l’IRSN souligne le bien fondé des évolutions retenues par l’Andra pour ce qui concerne les moyens de manutention des colis dans les ouvrages souterrains et la mise en œuvre d’une filtration de très haute efficacité à l’aval aéraulique des alvéoles de stockage MA-VL.

 

L’IRSN considère toutefois d’une manière générale que, bien que des avancées favorables à la sûreté sont présentées à ce stade, une analyse plus détaillée des risques et des dispositions concrètes qui peuvent être mises en œuvre pour les maîtriser doit être réalisée en vue du dépôt de la demande d’autorisation de création (DAC) de Cigéo. A cet égard, l’utilisation d’un tunnelier « pleine face » devra être validée in situ, la justification au regard des risques considérés de la conception semi-enterrée des installations de surface de Cigéo devra être approfondie. Les dispositions concrètes pour la maîtrise des risques liés à l’incendie dans les ouvrages souterrains devront également être précisées (dispositions particulières relatives à la minimisation des effets d’un incendie survenant dans la zone en construction, au désenfumage des galeries et à l’intervention notamment). Par ailleurs, l’IRSN estime que le colis primaire doit contribuer au confinement des déchets qu’il contient et à ce titre doit être considéré comme la première barrière de confinement statique.

 

S’agissant de la sûreté à long terme du stockage, l’IRSN considère que l’Andra devra notamment s’assurer à l’échéance de la DAC que les choix d’architecture (longueur des galeries, emplacement et performances des scellements) n’obèrent pas l’objectif de minimisation des transferts de radionucléides à travers les liaisons surface-fond et préciser les hypothèses et données qui sous-tendent le nouveau modèle hydrogéologique du site.

 

En direct sur twitter
18/08/2017 - 15:03 @suretenucleaire Avis IRSN sur modification système de récupération des eaux de l'usine FBFC @AREVAfr Romans-sur-Isère https://t.co/qYPn4kqcDi
18/08/2017 - 15:01 @suretenucleaire Avis IRSN sur demande autorisation mise en service Fosse 40 de l'atelier E/EV SE de l'Usine UP3-A @AREVAlaHague https://t.co/IGcShqXq8E
18/08/2017 - 14:58 @suretenucleaire Avis IRSN sur suivi engagements relatifs aux alimentations électriques & contrôle-commande pr installation @iterorg https://t.co/p5uLP0d1kM
S'abonner aux flux Twitter de l’IRSN
Base de connaissances