SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire
Maison à Bessines-sur-Gartempe construite sur des stériles et résidus de minerais. Estimation des teneurs en radon de l'air intérieur et risques sanitaires induits pour les occupants
Date de publication : 02/06/2014
​​
​En mars 2014, des concentrations anormalement élevées de radon, un gaz radioactif d’origine naturelle issu de la désintégration de l’uranium présent dans des roches telles que le granite, ont été détectées dans une maison de Bessines-sur-Gartempe (Haute-Vienne) construite sur des résidus de traitement de minerais d’uranium.

A la demande des pouvoirs publics, l’IRSN a été chargé d’évaluer la situation radiologique de la maison et  les risques sanitaires pour les familles successives qui y ont logé et les enfants qui ont été gardés.
Pour réaliser cette mission, l’Institut a dépêché sur place plusieurs équipes et mobilisé ses moyens techniques (laboratoire mobile d’anthroporadiométrie, véhicule laboratoire de caractérisation de prélèvements et de mesure des rayonnements ionisants et laboratoire d’analyses médicales radiotoxicologiques).

 
En direct sur twitter
18/10/2017 - 11:31 @IRSNFrance #Radon, changeons d’air ! Claire Gréau, experte IRSN, et Mme Berton échangent sur travaux de remédiation @neosfair… https://t.co/jBhfuoyYOi
18/10/2017 - 11:23 @IRSNFrance RT @neosfair: Ce 18/10, animation d'un atelier sur le #radon. L'occasion de présenter les résultats obtenus dans une maison que nous avons…
18/10/2017 - 06:01 @suretenucleaire Jusqu'au 22 oct., inscrivez-vous ! EUROSAFE, le rendez-vous des organismes de sûreté nucléaire européens, à Paris.… https://t.co/ZuzmjSgLL4
S'abonner aux flux Twitter de l’IRSN
Base de connaissances