SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

 Présentation

 La recherche à l’IRSN


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :




La recherche est consubstantielle aux missions de l'IRSN. C’est la raison pour laquelle elle est qualifiée de "finalisée" et qu’elle est, par nature, multidisciplinaire. Sa vocation est non seulement - comme toute recherche - d’acquérir de nouvelles connaissances scientifiques, mais aussi de développer les outils techniques nécessaires à la maîtrise des risques et de contribuer au développement de la capacité d’expertise de l’Institut.

La recherche à l’IRSN vise en permanence l’excellence scientifique, et ses orientations sont définies en cohérence avec la stratégie de l’Institut et les défis scientifiques et techniques auxquels ce dernier entend se confronter. C’est une recherche calée, par hypothèse, sur les besoins actuels ou futurs de l’expertise : soit parce qu’ils ont été identifiés comme tels à l’occasion d’études de terrain ; soit parce qu’ils sont censés apporter des réponses à des questions récurrentes non résolues ; soit enfin parce qu’il est raisonnable de penser que le développement des techniques nucléaires ou radiologiques, combiné à une plus grande exigence de sécurité, conduiront nécessairement à susciter de nouvelles interrogations. Conduite sur des périodes de temps plus ou moins longues, cette recherche s’inscrit dans le cadre de grands programmes et ou de recherches anticipatives. Au travers de recherches dites « de base », elle vise, chaque fois que cela est nécessaire, à la compréhension de mécanismes élémentaires, permettant de conforter les fondements scientifiques et techniques des résultats acquis. Elle peut également inclure des recherches « exploratoires » qui favorisent le maintien de la créativité des chercheurs, l’émergence d’idées fécondes et contribuent à l’identité scientifique de l’Institut.
 
Elle est généralement conduite au sein des laboratoires de l’Institut mais elle peut aussi être partiellement confiée à d’autres organismes de recherche français ou étrangers, le plus souvent dans le cadre de collaborations. Ces collaborations avec les universités, les grandes écoles ou les grands organismes scientifiques sont les domaines privilégiés de la recherche de base et les recherches exploratoires . Activement recherchées, ces collaborations illustrent la volonté affirmée de l’IRSN de faire émerger des complémentarités avec ses partenaires scientifiques naturels et de développer, par ce biais, des synergies fructueuses. Elles se traduisent notamment par l’accueil d’un nombre croissant de doctorants dans les laboratoires de l’Institut et par un encouragement des personnels de l’IRSN à mener des activités d’enseignement. L’IRSN favorise également le développement de partenariats européens ou internationaux permettant de mutualiser les compétences et les coûts de recherche (voir rubrique Collaborations).
 
Les moyens consacrés à l’effort de recherche et au développement de la capacité d’expertise représentent environ 50 % des ressources totales de l’Institut.
 
 
Champs d'action 
Dans ce contexte, la recherche de l’IRSN se déploie prioritairement dans les champs d’action suivants :
  • Création de modèles représentatifs et d’outils de simulation des phénomènes associés aux risques nucléaires et radiologiques induits par les différentes technologies utilisées mais aussi par les agressions auxquelles les installations nucléaires peuvent être exposées (séismes, inondations, malveillance,…)
  • Collecte de données scientifiques issues de l’expérimentation, de la surveillance radiologique de l’environnement et des populations ou du retour d’expérience, de nature à valider ces modèles et à évaluer les incertitudes liées à leur application en situation réelle ;
  • Elaboration de dispositifs opérationnels d’expérimentation, de mesure, d’analyse, d’essai, de surveillance ou d’intervention en situation accidentelle ;
  • Développement des compétences scientifiques et techniques nécessaires pour fournir un support pertinent à l’expertise ;
  • Amélioration des connaissances nécessaires à la prise en compte des enjeux sociétaux liés à la gestion des risques ainsi que des besoins spécifiques d’expertise en sciences humaines et sociales. 
 
Les travaux de recherche sont regroupés au sein de grands programmes pluriannuels dans les domaines de la sûreté, de la sécurité, de la protection de l’homme et de l’environnement, dont le Conseil scientifique de l’IRSN s’assure de la pertinence. Des Conseils scientifiques de programme sont mis en place lorsque cela est nécessaire.
Ces programmes de recherche sont adaptés pour prendre en compte les enjeux normatifs et réglementaires (notamment au plan international), technologiques, industriels et sociétaux.
 
 
Évaluation 
Elément essentiel de progrès, un système d’évaluation scientifique et technique a été mis en place peu de temps après la création de l’IRSN. Il repose sur deux types d’évaluations complémentaires : des évaluations « ciblées » et des évaluations plus globales.
Les évaluations « ciblées » portent sur des éléments particuliers de l’activité scientifique et technique de l’Institut, relevant de l’une ou l’autre des grandes rubriques suivantes : 
  • proposition de programmes de recherche ou inflexion d’un programme existant ; 
  • résultats obtenus, lorsqu’un programme de recherche est parvenu à son terme ou a atteint un jalon technique important ; 
  • méthodes ou résultats relevant du domaine de l’expertise ; 
  • activité de type « prestation » (surveillance de l’environnement, etc.) ; 
  • collaborations scientifiques et techniques ; 
  • équipe de recherche ou d’expertise.
 
En principe, l’évaluation est menée par des experts extérieurs à l’IRSN, à l’aune de critères de qualité scientifique et technique, de pertinence et d’efficience selon les modalités suivies dans les grands organismes de recherche.

Les évaluations globales portent sur l’activité d’une direction, voire de l’Institut tout entier, sur une thématique donnée. Elles sont fondées sur l’utilisation d’indicateurs caractéristiques d’activités contribuant à l’excellence scientifique et technique : nombre et différents indicateurs de qualité des publications, contributions aux enseignements, etc. Ce mode d'évaluation permet notamment à l'Institut de se positionner par rapport à d’autres organismes, sous réserve d'entrer dans un cadre d'évaluation normalisée. À cet effet, l'IRSN s'est rapproché de l'Observatoire des sciences et des techniques (OST).