SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

Toutes les actualités

Projet de réacteur EPR Nouveau Modèle / EPR 2 : l’avis de l’IRSN sur les options de sûreté

 18/07/2019

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

 

​En janvier 2018, l’IRSN a présenté devant le Groupe permanent d’experts pour les réacteurs nucléaires, les conclusions de son expertise relative aux options de sûreté du réacteur de 3e génération EPR Nouveau Modèle (EPR NM). L’IRSN a estimé que les choix de conception retenus par EDF sont de nature à garantir un niveau de sûreté pour l’EPR NM au moins équivalent à celui de l’EPR de Flamanville (Manche). Depuis, EDF a proposé des évolutions de certains choix de conception qui seront prises en compte pour la conception du réacteur, maintenant nommé EPR 2.

Les options de sûreté du réacteur EPR NM tiennent compte du retour d’expérience des réacteurs existants et en construction (comme celui de Flamanville) ainsi que des leçons tirées de l’accident de la centrale de Fukushima-Daiichi. La conception de l’installation est ainsi simplifiée afin d’améliorer sa constructibilité, sécuriser ainsi le planning de réalisation et faciliter l’exploitation du réacteur en toute sûreté. Si l’IRSN n’est pas favorable à l’augmentation de la puissance du réacteur proposée par EDF, les autres choix de conception retenus par EDF, par exemple le passage à une simple enceinte de confinement avec liner ou encore le passage de quatre à trois trains pour les systèmes de sauvegarde n’appellent pas de remarque.

 

Soulignant l’effort engagé par EDF pour renforcer la robustesse des systèmes supports (sources électriques, source froide) par une meilleure diversification et la recherche d’une meilleure indépendance entre les différents niveaux de la défense en profondeur, l’IRSN a estimé que les options de conception retenues étaient de nature à garantir un niveau de sûreté pour l’EPR NM au moins équivalent à celui de l’EPR de Flamanville. L’Institut a néanmoins incité EDF à examiner les innovations possibles en termes de conception de certains systèmes de sauvegarde tels que le système d’évacuation ultime de la puissance de l’enceinte ou le système de refroidissement de l’eau des piscines.

 

Plusieurs sujets devant faire l’objet d’instruction en amont d’une éventuelle demande d’autorisation de création ont été identifiés, comme les méthodes de dimensionnement des équipements et structures intervenant suite à un séisme extrême ou encore la démarche de protection contre l’incendie ou l’explosion.

 

Depuis la publication de l’avis de l’IRSN, EDF a fait évoluer certains choix de conception. Ce réacteur, désormais nommé EPR 2, reprend ainsi les principales options de conception du cœur du réacteur EPR de Flamanville et de son instrumentation, avec notamment un niveau de puissance comparable.

 

Télécharger l'avis IRSN 2018-00013
Consulter l'avis de l'ASN sur son site internet