SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Toutes les actualités

Programme de recherche

Le programme de recherche européen IVMR sur la rétention du corium en cuve livre ses résultats finaux

20/01/2020


Les partenaires du programme IVMR (In vessel melt retention), piloté par l'IRSN, présentent les résultats qu'ils ont obtenus lors d'un séminaire qui se tiendra du 21 au 23 janvier 2020 au palais des congrès de Juan les Pins.


Achevé en novembre dernier, ce programme de recherche a permis de développer, durant 4 ans, de nouvelles connaissances et des outils permettant d'évaluer si les dispositions conçues pour stabiliser et retenir le corium* en cuve (IVR) en cas d'accident de fusion du cœur sont efficaces pour les réacteurs nucléaires de 1000MWe. Il a regroupé 23 organismes européens, rejoints en 2018 par 9 organismes de pays hors Europe (4 coréens, 2 russes, 1 chinois, 1 ukrainien et 1 japonais).


En effet, plusieurs réacteurs de cette puissance (ou plus) sont actuellement en construction ou en projet dans le monde, et cette option, considérée comme efficace pour des réacteurs de moindre puissance, serait intéressante pour stabiliser le corium avant qu'il n'atteigne l'enceinte de confinement, ultime barrière avant rejets dans l'environnement. 


Le programme de recherche a permis d'améliorer les méthodes et les outils d'analyse utilisés dans l'évaluation de l'IVR et des risques de percement de la cuve pour ces réacteurs et conclu que la mise en place de cette stratégie est possible pour des réacteurs de moyenne puissance en respectant des  éléments de conception indispensables. 


L'IRSN a participé au développement des connaissances sur la rétention du corium en cuve, notamment avec  des expériences pour déterminer le flux thermique critique que l'on peut extraire d'un bain de corium entouré de débris. L'Institut a également amélioré ses outils de simulation des accidents de fusion du cœur, avec la création de nouveaux modèles pour son logiciel ASTEC (Accident Source Term Evaluation Code).

Enfin, la nouvelle méthodologie, proposée par l'IRSN et ses partenaires, pour l'évaluation de la stratégie IVR dans les réacteurs de forte puissance permet une harmonisation des approches en prenant en compte l'érosion progressive de la cuve et les phénomènes transitoires de stratification dans le corium jusque-là négligés.


* mélange issu de la fusion du combustible, des gaines et des structures de support



Plus d'informations

​En savoir plus sur le programme IVMR (à venir)

Laboratoire IRSN impliqué