SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

HDR

Effets des ondes de souffle d’origine accidentelle ou malveillante sur des installations et transports nucléaires

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :


​Sophie Trelat a soutenu son HDR

le mercredi 30 juin 2021 à 14h

à l’UTC-Paris

Jury


Mme Nabiha Chaumeix, Directrice de Recherches, CNRS-ICARE, Orléans

Mme Nadine Gabas, Professeur des Universités, INP-ENSIACET, Toulouse

Christophe Proust, Professeur, UTC, Compiègne et Directeur de Recherches, INERIS

Olivier Dufaud Professeur, CNRS-LRGP, Nancy

Jean-Claude Latché, Directeur de Recherches, IRSN, Cadarache

Michel Boustie Directeur de Recherches, CNRS-Pprime, Poitiers


Résumé


Ces structures sont représentatives d’installations et de transports nucléaires, ou plus généralement d’infrastructures critiques, civiles ou militaires. Je me suis donc attachée au cours des 20 dernières années à investiguer, à échelles du laboratoire, les différents régimes de propagation de ces ondes lors d’une explosion. Un tel travail est fondamental pour l’IRSN car il permet de disposer d’outils opérationnels pertinents, nécessaires à la prédiction des conséquences des explosions sur la tenue des installations ou des emballages de transports nucléaires, mais aussi, d’analyser comment s’en protéger.


Mon mémoire d’habilitation à diriger des recherches synthétise les acquis scientifiques obtenus au cours des travaux relatifs au risque d’explosion que j’ai menés. Les recherches appliquées, en particulier dans le domaine des explosions, reposent sur une coopération de tous les instants, tant il est nécessaire de s’appuyer sur des compétences aussi spécifiques que nombreuses. C’est pourquoi je tiens à souligner que l’ensemble des résultats présentés dans ce document n’aurait en aucun cas pu être mené sans la présence d’un réseau étendu de collègues scientifiques et techniques avec qui j’ai eu l’opportunité d’échanger au cours de ces années (Air Liquide, CEA, CNRS, DGA, ENSTA Bretagne, ENSIC, ENSMA, INERIS, INSA Val de Loire, IRSN, ISL, LCPP, LRGP, MEAE, Mines d’Alès, OCDE-AEN, Pprime, Sandia National Laboratories, TOTAL, etc.). Ces résultats qui contribuent au maintien de la sûreté et de la sécurité ont fait l'objet d’articles, de communications et de rapports de synthèse s’appliquant dans des domaines aussi variés que le nucléaire, la défense, la pétrochimie, le gaz et le transport.



Laboratoire IRSN impliqué :

Bureau d’étude et de modélisation des effets des armes et des explosifs (BMAX)

Contact