SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Les unités de recherche

Bureau d'expertise en hydrogéologie et sur les risques d'inondation, météorologiques et géotechniques (BEHRIG)

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

 

Dernière mise à jour en juin 2019


Le Bureau d'expertise en hydrogéologie et sur les risques d'inondation, météorologiques et géotechniques (BEHRIG), est situé à Fontenay-aux-Roses, en région parisienne. Il mène des activités d'études et de recherche en soutien à l'expertise sur les thématiques des aléas inondation et climatique.


 

Behrig.png

 

 

 

Contexte et thématiques de recherche


Le BEHRIG a notamment pour missions :   

  • l’évaluation des aléas à l’origine des risques d’inondation ou d’étiage sévère, de l’aléa géotechnique et des aléas météorologiques, dans le cadre de l’expertise des dossiers de sûreté des installations nucléaires ;
  • la contribution à l’élaboration de guides et référentiels techniques dans le domaine du risque d’inondation, du risque météorologique et du risque géotechnique pour le compte des pouvoirs publics et le cas échéant pour le compte d’autres organismes français ou étrangers.


Dans le cadre de ses missions, le BEHRIG définit et participe à des études et actions de recherches propres à répondre aux besoins de l’expertise.


 

Axes de recherche


L'évaluation statistique des aléas hydrométéorologiques extrêmes


Il s’agit de développer des outils d’extrapolation statistique et des méthodes de calculs permettant de répondre aux questions sur l’évaluation des événements extrêmes posées par l’expertise sur l’aléa inondation et les aléas climatiques (traitement des événements exceptionnels « horsains », intégration d’information historique, prise en compte du changement climatique,dépendance entre phénomènes…).


Objectifs :

  • Connaître et caractériser les mécanismes météorologiques à l'origine des situations extrêmes
  • Développer des outils/méthodes statistiques alternatives à la méthode du renouvellement historiquement utilisée en expertise nucléaire (méthode des maxima par blocs, approches Bayésiennes, approches multivariées)
  • Développer des moyens de collecte et d'analyse d'informations historiques pour les tempêtes et les submersions
  • Prendre en compte l'incertitude liée à l'impact du changement climatique sur les extrêmes hydrométérologiques


  Code Renext (R)

  Base de données Tempêtes et submersions historiques


Behrig-1.png 


 

    Behrig-2.pngBehrig-3.png


 

Behrig-4.png

Apport de l'information historique. Exemples de travaux menés au BEHRIG. © IRSN


 

Le développement de démarches et de moyens de calculs intégrés de l'aléa inondation


Il s’agit de développer la capacité d’expertise du BEHRIG sur les études de modélisation hydraulique mises en œuvre pour l’évaluation de l’aléa inondation.


Les travaux menés dans ce cadre visent à développer l’expertise sur les incertitudes associées à ces modélisations, via des études sur des sites pilotes et à proposer de nouvelles pratiques qui améliorent la prise en compte des incertitudes (utilisation de données topographiques haute résolution, etc.).


Ils visent également à mettre en œuvre des démarches de propagation des incertitudes dans les études de modélisation hydraulique et à définir une méthodologie d’étude associée (guide, bonnes pratiques).


Objectifs :

  • Développer les bonnes pratiques d'étude sur le traitement des incertitudes associées à la modélisation des événements extrêmes
  • Mieux prendre en compte les combinaisons entre phénomènes dépendants et indépendants
  • Développer une approche probabiliste de l’aléa inondation

 

BEHRIG_2019.png
 

Exemple de travaux menés au BEHRIG sur le Rhône et en milieu urbain © IRSN


 

Équipe du bureau


Claire-Marie Duluc, cheffe de bureau
Charles Meurville, adjoint à la cheffe de bureau

Vito Bacchi, ingénieur-chercheur
Lise Bardet, ingénieure-chercheuse
Amine Ben Daoued, doctorant (2016-2019)
Nathalie Bertrand, ingénieure-chercheuse

Hugues Delattre, doctorant (2018-2021)
Nathalie Giloy, ingénieure-chercheuse (prestataire)
Yasser Hamdi, chercheur
Denis Moiriat, ingénieur
Claire Petter, ingénieure

Lucie Pheulpin, post-doctorante (2018-2020)


 

Partenariat et réseaux de recherche