SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire
Avis de l’IRSN sur les résultats des examens non destructifs de la pénétration de fond de cuve n°4 du réacteur n°1 de la centrale nucléaire de Gravelines réalisés en 2013 par EDF
Date de publication :18/09/2013
En 2011, quelques défauts dus à un phénomène de corrosion sous contrainte avaient été détectés sur une des 50 pénétrations du fond de la cuve de Gravelines 1. Après obturation de cette pénétration pour l'isoler du fluide primaire, celle-ci a de nouveau été réexaminée en 2013. Les nouveaux contrôles ont montré des défauts de taille légèrement différente de ceux relevés en 2011. En mars 2013, l’IRSN a examiné ces nouveaux résultats, à la demande de l’ASN. Cet examen a confirmé qu'il n'y avait pas eu d’évolution des défauts présents sur cette pénétration.
En direct sur twitter
26/06/2019 - 10:38 @IRSNFrance 27 juin 2019 : JC Niel, directeur général de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), présenter… https://t.co/gM09KYIqNG
25/06/2019 - 17:34 @IRSNFrance Bérengère Cordier, experte @IRSNFrance présente le poster : "safety options for the project of a future centralize… https://t.co/YRYmrUboTs
25/06/2019 - 17:21 @IRSNFrance "International Conference on the Management of Spent Fuel from Nuclear Power Reactors".@iaeaorg F.Ledroit, expert… https://t.co/B3mTaGwU3u
S'abonner aux flux Twitter de l’IRSN
Base de connaissances