SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire
Avis de l’IRSN sur les résultats des examens non destructifs de la pénétration de fond de cuve n°4 du réacteur n°1 de la centrale nucléaire de Gravelines réalisés en 2013 par EDF
Date de publication :18/09/2013
En 2011, quelques défauts dus à un phénomène de corrosion sous contrainte avaient été détectés sur une des 50 pénétrations du fond de la cuve de Gravelines 1. Après obturation de cette pénétration pour l'isoler du fluide primaire, celle-ci a de nouveau été réexaminée en 2013. Les nouveaux contrôles ont montré des défauts de taille légèrement différente de ceux relevés en 2011. En mars 2013, l’IRSN a examiné ces nouveaux résultats, à la demande de l’ASN. Cet examen a confirmé qu'il n'y avait pas eu d’évolution des défauts présents sur cette pénétration.
En direct sur twitter
19/09/2018 - 14:15 @radioprotection Contaminations cutanées aux radionucléides : Cevidra, le premier traitement d'urgence mis au point dans les laborat… https://t.co/hrswXAEVYV
19/09/2018 - 14:15 @radioprotection Skin contamination by radionuclides: Cevidra has marketed #Calixarene the first emergency treatment developed in an… https://t.co/h8ruxobNUY
18/09/2018 - 16:45 @IRSNFrance The main fields of this agreement are #radiation protection and health effects, #nuclear safety of reactors in ope… https://t.co/QgWBjP1kSg
S'abonner aux flux Twitter de l’IRSN
Base de connaissances