SharePoint
Aide
Evaluer les perturbations dues aux infrastructures

Des matériaux exogènes introduits dans la roche


L’option envisagée par la France pour le stockage géologique des déchets radioactifs en couche argileuse profonde prévoit l’incorporation de volumes importants de matériaux exogènes pour conditionner les déchets et pour construire les infrastructures souterraines :

 des matériaux cimentaires dans les ouvrages de stockage : colis de stockage, soutènement des galeries, radiers [1], revêtement des alvéoles de stockage [2] de déchets de moyenne activité à vie longue [3] ;
 des matériaux cimentaires pour concevoir les massifs d’appuis des noyaux de scellement en argile gonflante [4] des alvéoles de stockage ;
  des aciers constituant les enveloppes des colis de déchets ou présents dans les alvéoles de stockage de déchets radioactifs de haute activité [5] pour le soutènement de l’alvéole et de la zone de scellement (tubes), et pour le bouchon métallique entre la zone de stockage des colis et la zone de scellement.

Cela induira nécessairement des perturbations que ce soit sur l’argilite et ses propriétés de confinement ou sur les matériaux exogènes et leur durabilité. Autant de points qu’il est indispensable d’évaluer.

La période d’exploitation du stockage (ouvrages ouverts, ventilation), induira par ailleurs l’introduction de communautés bactériennes qui s’ajoutent aux bactéries déjà existantes dans la roche, dont le développement et l’activité pourront impacter certains composants du stockage (par exemple la corrosion des composants métalliques).

 

Figure 1 

Figure 1 : Localisation des interfaces entre matériaux argileux et béton dans les alvéoles de stockage de déchets de moyenne activité [3] à vie longue (Andra, 2009)

 

Figure 2 

Figure 2 : Localisation des interfaces entre matériaux argileux et béton dans les alvéoles de stockage de déchets de haute activité à vie longue [5] (Andra, 2009)


Notes :

1- Plate-forme inférieure.
2- Ces alvéoles en béton seront creusées à l’horizontal puis tapissées par du béton.
3- Ces déchets résultent essentiellement du traitement des combustibles usés (gaines des combustibles usés, boues issues du traitement…) et de la maintenance des installations nucléaires.
4- Pour plus d'informations : Assurer le scellement final d’un stockage.
5- Matières non recyclables, hautement radioactives, issues du traitement des combustibles usés des centrales nucléaires.