SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Propositions de post-doctorat

Quantification du risque de cancer associé à l’exposition aux rayonnements ionisants reçue dans l’enfance lors de procédures de cardiologie interventionnelle dans le cadre du projet européen HARMONIC

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Prise de fonction : Dès que possible

Durée : 24 mois
Lieu de travail : Fontenay-aux-Roses, France


La cardiologie interventionnelle constitue une amélioration considérable dans le diagnostic et le traitement des cardiopathies congénitales chez les enfants par rapport à la chirurgie cardiaque, depuis une trentaine d'années. Mais ces procédures de cardiologie interventionnelle (PCI) sont réalisées sous guidage radiologique du cathéter par rayons X, ce qui est à l'origine d'une exposition des patients aux rayonnements ionisants (RI). Il a été mis en évidence qu'une exposition aux RI à fortes doses était associée à l'augmentation du risque de cancer, l'exposition à des doses plus faibles est moins connue. Or les enfants représentent une population beaucoup plus sensible aux RI que celle des adultes et il est nécessaire de mieux comprendre les effets sanitaires à long terme de ces expositions afin d'optimiser les pratiques de cardiologie interventionnelle et de réduire le risque d'effets secondaires à long terme [1-2].

Le risque de cancer chez les enfants ayant bénéficié d'une PCI a été peu étudié. Certaines études ont observé une augmentation de l'incidence des cancers chez ces enfants en comparaison avec la population générale, tandis que d'autres n'ont pas observé d'augmentation de l'incidence [3-6]. La dose reçue aux organes n'a pu être estimée que dans une seule étude conduite chez 11 270 enfants au Royaume-Uni qui a observé une augmentation non significative du risque de cancer hématopoïétique avec la dose à la moelle osseuse, après prise en compte du statut de transplantation d'organe (facteur de prédisposition au cancer).


La cohorte COCCINELLE a été mise en place en France métropolitaine [7] et inclut à ce jour 17 104 enfants issus de 15 centres de cardiologie pédiatrique, ayant reçu une première PCI avant l'âge de 16 ans entre 2000 et 2013 [8]. La base de données a été croisée avec le Registre National d'Identification des Personnes Physiques (RNIPP) pour recueillir le statut vital, avec le Registre National des Cancers de l'Enfant (RNCE) pour recueillir les diagnostics de cancer, avec le Programme de Médicalisation des Systèmes d'Information (PMSI) et le Système National des Données de Santé (SNDS) pour recueillir les facteurs de prédisposition au cancer et les expositions au scanner. Une extension de l'inclusion jusqu'en 2020 est en cours. L'estimation de la dose reçue à la moelle osseuse a été réalisée sur la base d'un millier de procédures fournissant des informations dosimétriques détaillées. La relation dose-réponse pour le risque de cancer hématopoïétique a été estimée par un modèle de régression de Poisson, sur données agrégées ; les risques relatifs ne mettaient pas en évidence de risque significativement augmenté de cancer hématopoïétique après prise en compte des facteurs de prédisposition au cancer et de l'exposition au scanner [9].


C'est dans ce contexte que le projet européen HARMONIC (Health effects of cArdiac fluoRoscopy and MOderN radIotherapy in paediatriCs) a été lancé en 2019, avec un financement de la commission européenne dans le cadre de l'appel à projet Euratom H2020. Ce projet regroupe 24 partenaires issus de 13 pays dont le coordinateur est l'institut ISGLOBAL (Espagne) [10].


Le projet HARMONIC doit contribuer à l'amélioration des connaissances sur les effets à long terme de l'exposition médicale aux RI sur la santé des enfants, en se concentrant sur deux populations distinctes et complémentaires : d'une part les patients  traités par une technique de radiothérapie moderne (comme la protonthérapie), d'autre part les patients diagnostiqués et/ou traités par  cardiologie interventionnelle (Work Package WP3), avec des doses associées aux organes variant considérablement en fonction de la complexité des procédures. Le WP3, co-piloté par l'IRSN (France) et l'Université de New-Castle (Royaume-Uni), vise à étudier l'association entre l'exposition aux RI et le risque de cancer chez ces enfants ayant bénéficié d'une PCI. Le projet se base sur la constitution d'une cohorte internationale à partir de sept cohortes européennes, dont la cohorte COCCINELLE. Le WP3 a établi un protocole commun pour la collecte des données, la méthode de reconstruction des doses et l'analyse statistique des risques de cancer dans la cohorte internationale. L'ensemble des enfants inclus dans la cohorte seront suivis à partir des registres nationaux des cancers et de mortalité jusqu'en 2023 afin de déterminer l'incidence et la mortalité dues au cancer. L'estimation de la relation dose-réponse nécessitera l'estimation des doses de rayonnement absorbées par les organes d'intérêt (doses calculées par le WP dédié).

 

Objectif du post-doc


L'objectif général du post-doc est de quantifier le risque à long terme de développer un cancer (leucémie, lymphome ou cancer solide) en association avec l'exposition aux RI chez les enfants ayant bénéficié d'une PCI.


Ce travail sera réalisé dans un premier temps au sein de la cohorte française COCCINELLE en analysant les données individuelles avec un modèle d'analyse de survie. Le rôle de certains facteurs, tels que l'âge au moment de l'exposition, la présence d'éventuels facteurs de prédisposition au cancer (syndrome de Down, transplantation d'organe) ou l'exposition au scanner sera évalué afin de voir comment ces facteurs peuvent modifier l'association entre exposition aux RI et risque de cancer.

Dans un second temps, ces analyses seront conduites au sein de la cohorte européenne du projet HARMONIC, en étudiant les risques au moyen de modèles utilisant les données agrégées ainsi que les données individuelles.

 

Apport du sujet de recherche post-doctoral pour le candidat


Le stage permettra au post-doctorant d'acquérir de l'expérience dans le domaine de l'épidémiologie des rayonnements ionisants et de la radioprotection.

Au-delà du travail réalisé au sein du laboratoire d'accueil, le projet HARMONIC permettra au post-doctorant de travailler en collaboration avec d'autres équipes de recherche en épidémiologie au niveau européen.

Ce travail aboutira à la rédaction de deux articles scientifiques.

 

Apport du sujet de recherche post-doctoral pour le laboratoire d'accueil


Le stage post-doctoral permettra de renforcer les connaissances sur l'évaluation du risque d'irradiation médicale chez les enfants, un groupe démographique pour lequel les données sont assez rares. Les résultats contribueront également à l'amélioration de la radioprotection des patients, à l'amélioration de la maitrise des risques dans le domaine de la radiologie interventionnelle et fourniront à la communauté médicale de nouvelles informations sur les risques liés aux rayonnements ionisants chez l'enfant.

Le sujet s'inscrit dans l'axe-programme de l'IRSN dédié à l'étude des effets biologiques et sanitaires des rayonnements ionisants et permettra de répondre aux questions de l'agenda stratégique européen de recherche relatives à l'étude du risque de cancer associé à la dose et débit de dose, par le biais d'études épidémiologiques.

Cette demande de post-doc s'inscrit dans le projet européen HARMONIC pour lequel un financement a été obtenu pour une durée de 24 mois.

 

Moyens humains et matériels mis à disposition du post-doctorant


Le post-doctorant sera accueilli au sein du laboratoire d'épidémiologie de l'IRSN, dans un bureau et aura tout le matériel nécessaire pour mener à bien son travail de recherche.

 

 

Profil recherché


Le candidat est titulaire d'une thèse de doctorat en épidémiologie ou en biostatistiques.

Il dispose d'une bonne formation dans le domaine de l'épidémiologie. Ses travaux lui ont permis de faire preuve de sa capacité de valorisation des résultats de ses recherches, que ce soit à travers la rédaction d'articles scientifiques ou à travers des présentations orales dans des congrès scientifiques.

Un bon niveau d'anglais est souhaité afin de faciliter les échanges avec les partenaires européens.


[1]. UNSCEAR. Sources and effects of ionizing radiation. Report of the United Nations Scientific Committee on the Effects of Atomic Radiation to the General Assembly UNSCEAR 2008 report. New York, NY; 2010.

[2]. National Research Council. Health Risks from Exposure to Low Levels of Ionizing Radiation: BEIR VII Phase 2. Washington, DC: The National Academies Press; 2006.

[3]. Modan B, Keinan L, Blumstein T, Sadetzki S. Cancer following cardiac catheterization in childhood. Int J Epidemiol. 2000;29:424–8.

[4]. McLaughlin JR, Kreiger N, Sloan MP, Benson LN, Hilditch S, Clarke EA. An historical cohort study of cardiac catheterization during childhood and the risk of cancer. Int J Epidemiol. 1993;22:584–91.

[5]. Harbron RW, Chapple C-L, O’Sullivan JJ, Lee C, McHugh K, Higueras M, et al. Cancer incidence among children and young adults who have undergone x-ray guided cardiac catheterization procedures. Eur J Epidemiol. 2018;33:393–401.

[6]. Stern H, Seidenbusch M, Hapfelmeier A, Meierhofer C, Naumann S, Schmid I, et al. Increased cancer incidence following up to 15 years after cardiac catheterization in infants under one year between 1980 and 1998—a single center observational study. J Clin Med. 2020;9:315.

[7]. Baysson H, Nkoumazok B, Barnaoui S, Réhel JL, Girodon B, Milani G, et al. Follow-up of children exposed to ionising radiation from cardiac catheterisation: the Coccinelle study. Radiat Prot Dosimetry. 2015 Jul;165(1-4):13-6. 

[8]. Abalo KD, Malekzadeh-Milani S, Hascoët S, Dreuil S, Feuillet T, Cohen S, et al. Exposure to low-dose ionising radiation from cardiac catheterisation and risk of cancer: the COCCINELLE study cohort profile. BMJ Open. 2021 Aug 3;11(8):e048576.

[9]. Abalo KD, Malekzadeh-Milani S, Hascoët S, Dreuil S, Feuillet T, Damon C et al.. Hematologic malignancies risk after exposure to low dose ionizing radiation during cardiac catheterization in childhood. Eur J Epidemiol, soumis.

[10]. Health effects of cArdiac fluoRoscopy and MOderN radIotherapy in paediatriCs (HARMONIC) project; 2019. https://harmonicproject.eu/. Accessed 31 August 2022.



Laboratoire IRSN impliqué :

Contact

Pour candidater, envoyer votre CV et votre lettre de motivation à :

Estelle RAGE