SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Thèses en cours

Approche hiérarchique bayésienne pour l'estimation du risque de cancers radio-induits en situation d'expositions professionnelles multiples et incertaines. Application aux travailleurs du cycle du combustible nucléaire

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :


 

Marion Belloni soutiendra sa thèse le mercredi 10 mars 2021 à 10h00
à l'Auditorium FAR IRSN (ou en distanciel selon les conditions sanitaires) 


 
Résumé


 

Les travailleurs du cycle du combustible nucléaire sont chroniquement exposés à de multiples sources radiologiques. À ce jour, les risques de cancers associés à une prise en compte simultanée de ces expositions, souvent corrélées, sont peu étudiés et les incertitudes de mesure sur ces expositions peu considérées. L’objectif de ce travail est de promouvoir l’utilisation de l’approche hiérarchique bayésienne pour dépasser ces limites actuelles sur l’estimation des risques. Des modèles hiérarchiques bayésiens ont été proposés pour tenir compte de l’impact potentiel d’expositions sujettes à erreurs de mesure et censurées à gauche (conséquence des limites de détection des dosimètres). Une estimation corrigée du risque de décès par cancer du poumon associé à une exposition chronique aux rayonnements gamma a été obtenue à partir de la cohorte française des mineurs d’uranium. Afin d’apporter une réponse souple et élégante au problème des co-expositions en épidémiologie des rayonnements ionisants, les modèles de mélange par régression bayésienne sur profils d’exposition ont été étendus aux modèles de survie en excès de risque instantané. Une étude par simulations a été réalisée et des groupes de mineurs aux profils d’expositions radiologiques à haut risque de décès par cancer du poumon identifiés.  ​



Jury

    • Bruno Falissard, Président Professeur des Universités Praticien Hospitalier, Université Paris Saclay
    • Marc Colonna, Rapporteur Directeur de recherche, Registre des cancers de l'Isère et CHU de Grenoble
    • Karen Leffondré, Rapporteur Professeur des Universités, Université de Bordeaux ISPED
    • Nicolas Bousquet, Examinateur Professeur associé, Université de La Sorbonne
    • Chantal Guihenneuc, Directrice Professeur des Universités, Université de Paris
    • Sophie Ancelet Co-encadrante Chargée de Recherche, Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire​