SharePoint
Aide

L’exposition de la population française à la radioactivité

L’exposition de la population française à la radioactivité

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Introduction

​​​​​​​​​​​​​​​​​​Nous sommes exposés en permanence à des sources de radioactivité naturelle et artificielle. L’IRSN a réalisé un bilan de l’exposition moyenne de la population française. L’Institut s’est également intéressé à la variabilité de l’exposition d’une personne à l’autre en fonction des habitudes de vie, du lieu d’habitation ou de la fréquence des examens médicaux. Une analyse qui contribue à mieux comprendre les sources d’exposition, et à améliorer la prévention et notre perception des risques.

 

Télécharger l’infographie avec les chiffres-clés à retenir (PDF​)

Calculette - Estimer son exposition annuelle

Télécharger le rapport - Exposition de la population française aux rayonnements ionisants (PDF)

​​infog-EXPOP-2021-mini.png
Télécharger le rapport – Exposition de la population française aux rayonnements ionisants 

 

Télécharger l'infographie avec les chiffres-clés à retenir (PDF)


 

Notre corps est exposé en permanence à de faibles doses de radioactivité naturelle. À cela, s’ajoute la radioactivité artificielle issue des activités humaines. En 2021, soit 6 ans après le dernier rapport sur la question, l’IRSN publie un bilan actualisé de « l’exposition de la population française aux rayonnements ionisants ».
Ce rapport s’ajoute au bilan annuel de l’exposition professionnelle et à l’étude régulière des doses reçues lors des examens médicaux dont bénéficie la population française. 
Pour rendre compte de la diversité du phénomène, tant par le mode d’exposition que par la nature du rayonnement reçu, les résultats sont calculés en dose efficace. Résultat : en France métropolitaine, l’exposition moyenne représente une dose efficace de 4,5 millisieverts par an (mSv/an) (inchangée par rapport à 2016)

Lire la page – L’exposition moyenne à la radioactivité en France


Les rayonnements ionisants d’origine naturelle représentent les deux tiers de cette exposition avec une dose efficace moyenne estimée à 3 mSv (quasiment identique à 2016 avec 2,9mSv). Cette dose résulte de plusieurs expositions différentes : exposition au rayonnement cosmique avec les photons et les particules venant de l’espace, irradiation tellurique avec les éléments radioactifs présents dans la croûte terrestre, consommation de denrées ou d’eau de boissons contenant des éléments radioactifs et surtout inhalation du radon, gaz émanant du sol.

Lire la page – L’exposition à la radioactivité naturelle en France

   
À cela s’ajoute des sources d'exposition à la​ radioactivité artificielle. Les examens médicaux à visée diagnostique  (médecine nucléaire, scannographie, radiographie) représentent 34% de l'exposition moyenne​​. En revanche les autres sources de rayonnements artificielles (activités industrielles et retombées atmosphériques des essais et accidents nucléaires passés) sont négligeables (0, 00011 mSv).

Lire la page – L’exposition à la radioactivité artificielle en France



Une application pour connaître son exposition
À partir des bases de données et des modèles de calcul utilisés pour réaliser son bilan, l’IRSN a créé une calculette qui permet à chacun d’estimer son exposition. Commune de résidence, type d’habitation et habitudes de vie… Quelques données suffisent pour estimer de manière anonyme la dose reçue en une année.​​​​

calculette-expop.png


(Dernière mise à jour : Juin 2021)